Accueil > Encyclopédie > Ecchymose / Hématome
Les derniers articles
11 Mars 2019
Le coma est défini, entre autres, par l’abolition de la conscience, terme qui est pris ici dans son acception médicale, physiologique, et non pas psychologique ou philosophique.
04 Mars 2019
Le diabète est une maladie chronique définie par une glycémie anormalement élevée lors de deux mesures successives en l’absence de traitement.
11 Février 2019
Nos cellules sont faites en partie de lipides, qui proviennent pour la plupart des graisses que nous consommons quotidiennement, et souvent de manière excessive.
28 Janvier 2019
Clonage, eugénisme et orthogénie sont trois façons d’agir artificiellement et volontairement sur le patrimoine génétique d’une espèce.
21 Janvier 2019
Dans un article couplé à celui-ci sont analysées les notions assez récentes de transhumanisme et de posthumanisme.

Ecchymose / Hématome

La plupart des gens, y compris parmi le personnel soignant, ne font pas la différence, parlant systématiquement d’ « hématome », quand il s’agit, le plus souvent, d’une banale « ecchymose ».


Une « ecchymose » (du grec ek, hors de, et khumos, suc), c’est, tout simplement, « un bleu », due à l’infiltration de sang sous la peau. L’exemple le plus connu, c’est le classique « œil au beurre noir », comme en ont certains sportifs après un match un peu « viril ». Un « hématome », (toujours du grec : haïma, sang ; ôma, tumeur) c’est une tuméfaction, souvent associée à une ecchymose.


Evolution de l’hématome et de l’ecchymose

"Oeil au beurre noir" = ecchymose

Ecchymose

Hématome et ecchymose témoignent tous deux de la présence d’un épanchement sanguin. La première différence se situe dans l’évolution : une ecchymose guérit toujours spontanément en moins d’un mois, et il n’y a donc pas lieu de s’en inquiéter, ni de la traiter. En revanche, l’évolution d’un hématome superficiel est imprévisible, et sa résorption spontanée n’est jamais certaine. Il arrive parfois que l’on soit contraint de ponctionner un hématome, voire de l’évacuer chirurgicalement. C’est pourquoi il est important de ne pas confondre ces deux types d’épanchement sanguin superficiel.

Quelques différences entre ecchymose et hématome

Autre différence : l’ecchymose est toujours superficielle, sous-cutanée, alors que l’hématome peut être superficiel ou profond.

Encore une différence : l’ecchymose est toujours post traumatique (accident ou traumatisme chirurgical), alors que l’hématome peut être spontané, comme chez les patients sous anticoagulants.

La dernière différence tient dans la gravité potentielle : l’ecchymose est toujours bénigne ; en revanche, un hématome peut être grave, voire mortel, selon sa localisation : un traumatisme crânien peut entraîner l’apparition d’un « hématome extra dural », vite mortel en l’absence d’un geste neuro chirurgical.

On le voit, il convient d’être précis dans l’utilisation des termes techniques.

Article publié le 21 août 2017

 

Vous n'avez pas trouvé l'information recherchée dans cet article ? Consultez notre page de sites recommandés.