Accueil > Encyclopédie > Ablation / Amputation / Exérèse / Résection
Les derniers articles
03 Décembre 2018
Guérisseur est un terme générique servant à désigner les personnes qui s’adonnent à un vaste ensemble de pratiques souvent ancestrales relevant de la pensée magique, auxquelles une partie non négligeable des Français a régulièrement recours en cas de maladie ou de blessure.
26 Novembre 2018
Méditation, relaxation et sophrologie sont des pratiques de plus en plus répandues en Occident, notamment en vue d’obtenir un état de bien-être qui est un des éléments de la bonne santé.
05 Novembre 2018
Autrefois, les malades étaient les clients de leur médecin ; aujourd’hui, ce sont des patients.
22 Octobre 2018
Il semble qu’il faille s’attendre à une nette augmentation des catastrophes, naturelles ou d’origine humaine, notamment en raison du réchauffement climatique (action néfaste de l’homme sur la nature).
15 Octobre 2018
La médecine tend à s’adapter de plus en plus à chaque patient : c’est ce que l’on appelle la médecine personnalisée.

Ablation / Amputation / Exérèse / Résection

Ces quatre termes sont utilisés lorsque l’on enlève tout ou partie d’un organe.


On peut considérer qu'ablation (du latin ablatio) et exérèse (du grec ex, hors, et aïrein, enlever) sont synonymes. En revanche, le mot amputation a une connotation plus douloureuse, laissant penser que le patient devra « faire son deuil », comme on le dit actuellement, de l’organe manquant.

Exérèse

Si ablation et exérèse sont synonymes, on ne les emploie pas nécessairement indifféremment. En effet, lorsque l’on adjoint au substantif un adjectif qualificatif, on utilise plutôt exérèse, comme dans l’expression exérèse satisfaisante sur le plan carcinologiqu.

Dessin de l'exérèse d'une lésion cutanée

On employe également le mot résection (du latin resecare, retrancher), comme dans l’expression résection in sano, qui veut dire que les berges de la résection passent en tissu sain. De même, pour toute ablation par voie endoscopique, on parle de résection endoscopique, notamment en urologie.


Le sein

Si l’on prend un exemple précis, la mastectomie est l’ablation, ou l’exérèse, ou la résection, au choix, de la totalité du sein malade. Mais l’on parle également d’amputation du sein, qui fait référence à la difficulté, pour une patiente opérée, d’accepter le fait de ne plus avoir de sein (du moins tant que l’on ne l’a pas procédé à la reconstruction). Mais le plus neutre est certainement le terme technique de mastectomie.

Le suffixe « ectomie » signifie toujours qu’on a procédé à l’ablation de l’organe : appendicectomie, cholécystectomie, colectomie…

Le rectum

Quand un patient a subi l’exérèse du colon, on parle de colectomie ; pour l’ablation du rectum avec conservation de l’anus, on parle de proctectomie ; mais si le chirurgien a dû sacrifier l’anus, on parle alors d’amputation du rectum ; le patient aura alors une colostomie (anus artificiel) définitive.

Les membres

C’est pour les membres que l’on parle en général d’amputation : que ce soit à la suite d’un accident ou d’une maladie, il arrive que l’on soit obligé de sacrifier une partie plus ou moins importante d’un membre ; on procèdera ultérieurement à l’appareillage du moignon d’amputation.

Article publié le 10 mars 2014

Doc Thom vous suggère les articles suivants :
Vous n'avez pas trouvé l'information recherchée dans cet article ? Consultez notre page de sites recommandés.