Les derniers articles
30 Octobre 2017
Dans ce second volet consacré à la neurologie seront passées en revue les neuropathies les plus fréquentes.
23 Octobre 2017
La neurologie est une spécialité médicale en plein essor, du fait notamment du développement des neurosciences.
16 Octobre 2017
Association, voilà bien un mot qui parle à tout le monde.
09 Octobre 2017
Algie et douleur sont strictement synonymes, mais le premier est nettement moins employé que le second.
02 Octobre 2017
Faire une recherche bibliographique, c’est étudier toute la production scientifique ou pédagogique destinée aux médecins.

Entrées commençant par la lettre B

Une bactérie est un micro-organisme vivant, responsable de maladies infectieuses quand elle est pathogène.
Tout acte médical doit se justifier par un bénéfice attendu.
La famille d'antibiotiques la plus utilisée est celle des bêta-lactamines, à laquelle appartient la pénicilline.
Le bien-être est une notion subjective due à la satisfaction des besoins du corps et à la tranquillité de l’esprit.
Faire un bilan, c’est faire le point sur un problème de santé donné, grâce à des examens divers et variés.
On attend en général le résultat d’une biopsie avec une certaine appréhension. Après quoi le traitement peut commencer.
Pour la plupart des patients, le bloc opératoire, c’est le « billard » sur lequel ils redoutent de passer.
Les brides sont une forme particulière d’adhérences, susceptibles de donner une occlusion sur bride.
L’adjectif bariatrique s’applique essentiellement à la chirurgie qui vise à faire maigrir les obèses.
Une tumeur bénigne est une tumeur non cancéreuse. Une maladie bénigne est une affection dénuée de gravité.
La bibliographie, c’est l’étude de la littérature médicale.
La bientraitance, notion éthique, consiste à agir dans chaque circonstance en vue du bien-être des gens dont on a la responsabilité.
La biologie, c’est, en gros, la science du vivant.
Qu’il soit froid ou électrique, c’est l’instrument de base du chirurgien.
La boulimie est un trouble du comportement alimentaire qui rend le boulimique incapable de restreindre son alimentation.
Quelle que soit la façon de l’écrire, cet anglicisme se traduit en français par « syndrome d’épuisement professionnel ».