Accueil > Encyclopédie > Métastase / Récidive
Les derniers articles
17 Mai 2020
Sur l’en-tête des ordonnances de certains spécialistes, on peut lire la mention « ancien chef de clinique-assistant ».
25 Mars 2020
Les hémorroïdes sont des organes normaux, situés dans le canal anal, et dont absolument tout le monde est équipé ; mais le mot hémorroïdes est également utilisé pour désigner les problèmes hémorroïdaires, ce qui entraîne une certaine confusion dans l’esprit des patients.
11 Mars 2020
Les  trois termes « endémie », « épidémie » et « pandémie » appartiennent au vocabulaire de l’épidémiologie.
06 Mars 2020
Un médecin est toujours docteur en médecine ; un « docteur » n’est pas nécessairement un médecin.
04 Novembre 2019
En médecine, faire (ou donner, ou prodiguer) un soin à un patient est un acte effectué par un soignant.

Métastase / Récidive

Le premier mot, métastase, ne s’emploie guère que pour le cancer ; le second, récidive, est d’un emploi beaucoup plus large.


Dans le domaine cancérologique, il existe deux formes d’évolution défavorable, qui peuvent aboutir au décès du patient : la récidive et la métastase, les deux pouvant d’ailleurs être associés.


Récidive

La récidive, c’est tout simplement la reprise de la maladie initiale après un certain délai, que cette maladie soit bénigne ou maligne. Si vous avez été opéré(e) d’une hernie, et que, un an plus tard, vous la voyez réapparaître, c’est une récidive ; en revanche, si la hernie est toujours là après l’intervention, c’est que celle-ci a échoué. Nuance…

Dans le domaine du cancer, une récidive, c’est la réapparition du cancer dans l’organe initialement touché : un cancer du sein qui revient dans le sein traité, c’est une récidive ; dans l’autre sein, c’est un second cancer.

On peut également employer le terme de rechute pour désigner une récidive. Le premier mot est plus grand public, le second plus médical. Les médecins emploient parfois le terme rédux à la place de récidive.

Métastase

Métastase

Une métastase, c’est la diffusion, au-delà de l’organe cancéreux, de tumeurs-filles : on parle de tumeur primitive pour le cancer initial et de tumeur secondaire pour les métastases. Quand les métastases, initialement localisées à un organe comme le foie ou les poumons, diffusent à tout l’organisme, il s'agit d'un cancer généralisé.

Les métastases peuvent être présentes lors du diagnostic de la tumeur primitive ; ce sont des métastases synchrones. Si elles apparaissent après un intervalle libre, qui peut être parfois très long, elles sont alors dites métachrones.

Tout cela n’est évidemment pas très gai. Mais, heureusement, la cancérologie fait des progrès, et un patient qui a un cancer métastasé peut encore, sous certaines conditions, espérer guérir : Lance Armstrong en est un bel exemple, même s’il ne l’est plus en tant que compétiteur.

  Métastases cérébrales visualisées par IRM

Article publié le 24 avril 2017

Vous n'avez pas trouvé l'information recherchée dans cet article ? Consultez notre page de sites recommandés.